☝️

Comment un atelier d’art-journal peut-il aider tes patients ou tes clients ?

30 novembre 2023
Professionnels

Comment un atelier d’art-journal peut-il aider tes patients ou tes clients ?

Explore les bienfaits thérapeutiques de l'art-journal

Si tu cherches une approche innovante pour aider tes patients ou clients à surmonter leurs défis émotionnels et à favoriser leur bien-être, un atelier d’art-journal peut être une solution puissante. Dans cet article, nous allons explorer les nombreux bienfaits thérapeutiques de l'art-journal et comment il peut soutenir le processus de guérison et de croissance personnelle de tes patients ou clients.

 

💡 Nota : Tout d’abord pourquoi parler de patient ou de clients ? Ma méthode pour monter un atelier d’art-journal s’appuie sur mon expérience d’ergothérapeute, experte en médiations et en dispositifs thérapeutiques. Cependant, je suis persuadée que l’art-journal est un atelier qui peut être proposé dans un cadre autre que la thérapie. Cet article s’adresse donc aux thérapeutes mais également aux éducatrices et éducateurs, aux professionnel-les du bien-être et à toutes les facilitatrices et facilitateurs qui feront en sorte qu’une meilleure santé mentale globale soit possible dans notre société, notamment par le biais de l’expression de soi. Il y a tellement de métiers qui utilisent les médiations et les ateliers dans leur quotidien que je ne peux me risquer à tous les nommer.

 

 

 

 

👊 Ma vision ? Former un maximum de personnes pour que des lieux d’expression de soi se multiplient et que la puissance de la créativité rayonne autour de nous depuis ces lieux de vie extrêmement inspirants. Si tu te reconnais dans ce projet de monter un lieu sécure où chacune et chacun pourra s’exprimer à l’aide de sa créativité, alors cet article pourra certainement t’intéresser.

 

 

 

Ma définition de l’art-journal

L’art-journal est tout d’abord un lieu physique, tangible. C’est un carnet ou un cahier, une somme de pages reliées entre elles. Il est selon moi important de noter d’un point de vue symbolique que toutes les feuilles sont attachées ensemble et qu’une reliure existe en son centre.

Pourquoi ? Car abandonner les feuilles volantes ou la sacro-sainte toile (de maître ?) est un pas en avant vers la liberté créatrice et vers le fait d’oser s’exprimer (un problème que bon nombre de nos clients-patients ressentent : comment ne pas gâcher cette toile/ce matériel ? Comment commencer ? Comment oser ?).

On détourne un objet tout simple du quotidien, le carnet, pour en faire une œuvre personnelle et intime.

De plus, l’art-journal est une temporalité : quand le carnet s’ouvre devant ton client, devant ton patient, il lui propose un temps de création à passer en sa compagnie. Ce qui est intéressant selon moi c’est cet espace-temps combiné : la page n’est pas extensible, ni immense. Elle est rassurante et finie dans l’espace : donc, par conséquent, elle a un début, un milieu, une fin.

Nous verrons dans cet article comment structurer un atelier d’art journal en trois parties.

Cela peut paraître anecdotique mais pour le vivre à chaque séance d’art-journal que je propose, j’affirme que cette structuration de l’espace-temps via l’objet physique qu’est le carnet est un soulagement pour les bénéficiaires. Ils savent qu’ils vont remplir la page de leurs jeux créatifs sur CETTE page. Quand ils ont fini, ils doivent littéralement tourner la page et donc il existe un point final à cette aventure, qui pourtant ouvre un nouveau chapitre à chaque double-page. On évite ainsi l’écueil des questionnements récurrents tels que « c’est nul » (si c’est nul on recommence sur la page d’après), « je ne sais pas comment finir » (le carnet se charge de vie et cette interrogation s’éloigne).

Enfin, le carnet d’art-journal est personnel, comme un journal intime, et il permet aux bénéficiaires d’explorer les pensées, les émotions via une multitude de techniques que l’on va mixer. C’est ce qu’on nomme le mixes-media ou, en bon français, l’utilisation de techniques mixtes.

A la fin du carnet, on obtient un ensemble plus ou moins cohérent de constructions dessinées, collées, écrites, déchirées, découpées, datées, signées qui représentent un temps de vie intime et personnel pour ton client/patient qui l’a créé.

L’art-journal est donc, selon moi, un objet simple au départ qui va se remplir de la vitalité créative d’une personne et devenir un objet complexe mêlant divers médiums à l’expression de soi et d’émotions complexes. C’est un outil d’une grande puissance sur lequel tu peux appuyer tes temps de parole : tes bénéficiaires ont peut-être envie de poser des mots sur ce qu’ils voient de leur création.

Les techniques mixtes

J’ai rédigé un article complet sur les techniques mixtes que tu trouveras ici, cependant je souhaite te rappeler les bienfaits. L’art-journal utilise tout ce qui permet de représenter son paysage intérieur sur la page extérieure. Cela inclut des médiums comme la peinture, le collage, l’aquarelle, l’acrylique, le marc de café, les encres, mais également des gestes comme déchirer, découper, coller des magazines, ou encore des objets du quotidien : les paillettes, les rubans, le tissu, des partitions, et tout ce que tu peux imaginer d’autre ! La liste est très longue, pour ne pas dire infinie. J’y associe l’écriture et plus généralement tout ce qui permet de laisser une trace.

Tu peux donc voir dans ce descriptif l’étendue des possibles ! Et ce qui est génial, c’est que cela augmente la confiance en soi des personnes présentes dans ton atelier. Bien que j’adore l’écriture et que j’ai animé pendant de nombreuses années un atelier d’écriture, je me sens plus à l’aise de proposer l’art-journal : c’est tellement moins intimidant pour les participants ! On est dans une créativité moins formelle, où les codes sont moins stricts. Tout le monde se sent invité à jouer.

En tant qu’accompagnante / thérapeute tu vas avoir tout le loisir de construire ton atelier en fonction de ce que recherchent tes clients : de la guidance, de la réassurance, de la valorisation, de la technique, des échanges dans le groupe ?

Ce sera à toi de construire ton atelier pour qu’il réponde aux objectifs de chacun !

Les bienfaits de ton futur atelier art-journal avec tes clients

1.    Expression créative

L'art-journal offre un espace sûr et non-jugeant pour que tes patients ou clients puissent s'exprimer librement. Grâce à l'utilisation de diverses techniques artistiques, tels que le dessin, la peinture et le collage, ils peuvent extérioriser leurs émotions et leurs pensées de manière créative. Cela favorise la libération émotionnelle et permet à tes patients ou clients d'explorer et de donner une voix à leurs sentiments intérieurs. Plus on stimule la créativité et plus elle s’affirme ! C’est un cercle vertueux !

2.    Exploration de soi

Un atelier d'art-journal offre un moyen unique d'explorer l'identité et de favoriser le développement personnel. À travers les pages de leur journal artistique, tes patients ou clients peuvent découvrir de nouvelles facettes d'eux-mêmes, explorer leurs croyances, leurs valeurs et leurs aspirations. Cela les aide à mieux se connaître et à renforcer leur estime de soi. Bien sûr, tout ceci va de pair avec la possibilité d’exprimer ses émotions autrement que par des mots, ou tout du moins en plusieurs étapes. Les mots veinent après le temps du corps, des mains dans la matière, et cela permet une prise de recul salutaire. (Voir article « expression des émotions et art-journal »)

3.    Gestion du stress et de l'anxiété

L'acte de créer dans un atelier d'art-journal peut être une source de relaxation et de réduction du stress pour tes patients ou clients. En se concentrant sur l'expression artistique, ils peuvent s'immerger dans l'instant présent, se détendre et se déconnecter des pensées anxieuses. L'art-journal devient un outil précieux pour la gestion du stress et de l'anxiété, offrant une pause salvatrice dans le tourbillon de la vie quotidienne.

4.    Transformation personnelle

Un atelier d'art-journal peut être un catalyseur puissant pour la transformation personnelle de tes patients ou clients. En encourageant l'exploration créative et l'expression de soi, il les guide sur un chemin de guérison et de croissance. L'art-journal peut les aider à surmonter des expériences traumatisantes, à développer de nouvelles perspectives et à trouver des solutions créatives à leurs défis personnels.

5.    Renforcement des compétences d'adaptation

L'art-journal encourage tes patients ou clients à développer des compétences d'adaptation et de résilience face aux défis de la vie. En explorant différentes techniques artistiques et en expérimentant de nouvelles approches créatives, ils renforcent leur capacité à penser de manière flexible, à trouver des solutions innovantes et à s'adapter aux changements.`

6.   Le transfert des acquis à domicile

Si tu es thérapeute, tu connais certainement cette expression sous forme d’objectif de soin « favoriser le transfert des acquis ». Si tu ne connais pas, il s’agit tout simplement de viser l’autonomie des personnes qui viennent nous demander de l’aide. L’idée est de proposer un atelier dans lequel les personnes peuvent s’exprimer mais également d’ouvrir tout doucement la porte vers un futur où l’expression devient aussi naturelle qu’en atelier. D’où l’idée d’investir l’art-journal chez soi. Mes carnets sont adaptés à cette exigence éthique : car l’objectif n’est pas que les clients dépendant des accompagnants éternellement ! 

Mais bien qu’ils utilisent nos espaces sûrs pour se (re)construire et ensuite rayonner leur force de vie dans toutes les sphères de leur quotidien (sans nous !).

C’est là que l’art-journal guidé intervient. Un art-journal de ma collection Face Cachée c’est le choix entre plusieurs carnets avec une consigne sur chaque double-page à l’intérieur : tu ne lâches pas ton client seul chez lui avec ses angoisses d’oser faire à la maison. Il utilise la consigne pour s’appuyer sur quelque chose de tangible lors de son temps créatif. Il s’autorise à prendre une place chez lui pour créer.

Chaque consigne est indépendante, ton client ou ta cliente peut choisir ce qui l’intéresse, ou, le groupe peut choisir une consigne en fin de séance et se mettre d’accord pour faire l’exercice créatif à la maison, le ramener en atelier et débuter la séance suivante avec les interrogations, les difficultés ou les bonnes surprises que cette séance seul a pu libérer.

Un carnet de la collection Face Cachée c’est un outil supplémentaire pour toi en tant qu’accompagnatrice / thérapeute. Je suis sûre que tu as déjà plein d’idées pour l’utiliser avec tes groupes !

Conclusion

En intégrant un atelier d’art-journal dans tes pratiques thérapeutiques, tu peux offrir à tes patients ou clients une approche thérapeutique puissante et novatrice. L'expression créative, l'exploration de soi, la gestion du stress, la transformation personnelle et le renforcement des compétences d'adaptation sont autant de bienfaits thérapeutiques que l'art-journal peut apporter. N'hésite pas à incorporer cette méthode dans ton travail pour aider tes patients ou clients à trouver un moyen unique et efficace de cheminer vers un mieux-être, une meilleure connaissance de soi et le développement personnel.

Et si tu n’es pas à l’aise avec l’idée de monter ton atelier thérapeutique seul, laisse moi t’accompagner ! Je te propose un coaching 1:1 pour trier tes idées, choisir le thème et structurer ton atelier. je privilégie l’efficacité, ce sont donc des séances de maximum 30 minutes pour te donner des pistes, que tu bosses sur ton projet et qu’on fasse le point ensemble quelques jours après dans une autre session de 30 minutes. Dans ces séances, je t’explique point par point les étapes pour monter ton atelier d’art-journal en fonction de tes objectifs, au tarif de 39 euros pour 30 minutes.

Réserve dès maintenant ton créneau pour qu’on donne vie à ton projet !